Espace Aumaillerie

Situé sur la commune de La Selle-en-Luitré, l’Espace Aumaillerie est un complexe polyvalent faisant office de centre de congrès, de parc expo, de salle de concerts, de grands rassemblements, lieu de concours administratifs et techniques… carte-espace-aumaillerie D’un accès facile* situé en bordure de la rocade de Fougères, l’Espace Aumaillerie dispose de deux grands halls :

– un grand hall de 2 680 m2 qui s’adapte à tout type de grandes manifestations : conventions d’entreprises, foires, salons, concerts, salles de concours administratifs…

espaceaumailleriervbgrande-salle

– un second espace de 665m2 conçu pour repas/cocktails, salle de sous-commissions, petits spectacles, rassemblements associatifs…

 

Retrouvez toutes les infos sur l’Espace Aumaillerie ou au 02 99 17 22 73 courriel : aumaillerie.cdelage@fougeres-communaute.fr

 

*Accès :

– par la RN 12 : axe Brest – Rennes – Mayenne – Dreux – Paris, en bordure de la rocade de Fougères,

– par l’A84 à 10 mn : sortie n° 29 “Fougères” – suivre Fougères – rocade de Fougères “zone de l’Aumaillerie”,

– par l’A81 (accès A11 Paris) Laval à 40 mn : sortie n° 4 “Fougères”,

– transports en commun : arrêt “Javené-Freyssinet” de la ligne n° 2 du réseau SURF (lignes de bus desservant la ville de Fougères et les communes environnantes) – départ de la gare routière de Fougères. 

espaceaumailleriervbexterieur-clair-de-lune

Présentation de la commune

Notre commune

La Selle-en-Luitré est une commune qui regroupe 600 habitants sur une superficie de 820 hectares. Située dans le canton de Fougères Nord, elle fait partie de Fougères Agglomération.

– Habitants : les Sellois(es).

– La commune est proche de l’A84, échangeur n° 29.

– La commune se trouve à :

– 10 km de Fougères,

– 24 km de Vitré,

– 57 km de Rennes,

– 61 km du Mont Saint Michel,

– 90 km de St Malo,

– 290 km de Paris.

carte

Historique

Origine du nom : du latin « cella », sanctuaire.

Antiquité :

Des traces d’occupation romaine sont présentes à La Selle-en-Luitré où trois voies semblaient traverser la commune dont :

– une voie de Jublains (Mayenne) à Corseul (Côtes d’Armor),

– une voie de Valognes (Manche) à Bordeaux, venant de Saint-Hilaire-du-Harcouët,

– une voie de Rennes à Chartres, avec embranchement sur Sées (Orne) passant par Montbelleux, la gare de la Celle, le voisinage de Fleurigné et de la Chapelle-Janson.

Les deux premières voies de communication “Jublains à Corseul” et “Valognes à Bordeaux” se croisaient au carrefour de La Boussardière. Un autre carrefour existait apparemment à La Cotfordière entre la voie de “Rennes à Chartres” et la voie de “Jublains sur le tronçon allant à Aleth”. Par ailleurs, des vestiges de camps romains ont été retrouvés aux divers croisements (La Boussardière, La Cotfordière). Ils sont souvent constitués d’un espace carré ou rectangulaire, entourés de haies vives formées d’arbrisseaux entrelacés et protégés par un fossé extérieur.

Haut Moyen-âge :

Charlemagne a tenté la conquête de l’Armorique. Pour ce faire, il entreprit de mettre en état les voies romaines. Les troupes et les ouvriers campaient dans les environs de ces chantiers. La Boussardière prit de l’importance. La toponymie des lieux proches situés sur les communes de La Chapelle-Janson, Luitré et La Celle indique que la région connue une intense activité. Un sanctuaire devenait indispensable à cette communauté et c’est sans doute dès cette époque que l’on dut construire une première chapelle, vraisemblablement en bois. La Celle, ce “nom indique un ancien monastère mais rien ne nous renseigne sur ce qu’il pouvait être”.

XVIIIème siècle :

Avant la révolution, l’église de la Celle est une trêve de Luitré. C’est-à-dire qu’elle est desservie par le clergé de Luitré. En 1794, le village acquiert le statut de commune. C’est en 1785 seulement que le village acquiert son orthographe actuelle, lorsque l’abbé Louyer transforme, en écrivant dans ses registres, le « C » en « S ».

 

ancien-bourg-lsl